Livres

Comme au bon vieux temps, Fanny DL

Mariée à son amour de jeunesse et mère de deux enfants, Elise, trente-neuf ans, a tout pour être heureuse. Seulement, la jeune femme a la sensation que l’union qui régnait dans son foyer s’évanouit de jour en jour.
Un soir, au dîner, elle prend conscience de l’addiction qui éloigne les membres de sa petite famille : les portables, les consoles… tous ces écrans qui les empêchent de communiquer entre eux. Elise va tenter de retrouver l’harmonie familiale avec un ultime défi pour elle, son mari et ses deux enfants : passer les prochaines vacances sans aucun écran ! Comme au bon vieux temps…

HLab
171 pages
Parution le 17 février 2021
7.99€ (uniquement en ebook)

Avant toute chose, merci à NetGalley ainsi qu’à HLab et Fanny DL (surtout Fanny DL), pour m’avoir fait confiance et permis de lire ce roman en service presse.

Je n’ai pas lu le résumé de ce roman, avant de le lire. Rien que le fait qu’il soit écrit par Fanny DL avait suffit à m’attirer. La précision de l’auteure sur le fait que ce ne soit pas une romance mais un feel-good m’avait encore plus séduite.

Il ne m’aura fallu qu’une seule journée, quelques heures en tout, pour le lire. La plume de l’auteure est très fluide, légère et agréable. J’ai retrouvé celle que j’avais tant aimé dans Plus forts que tout, premier coup de coeur de 2021 pour ma part.

Comme au bon vieux temps, ça parle d’une famille complètement absorbée par les écrans, qu’elle en oublie l’essentiel : passer du temps ensemble, pour renforcer la complicité des membres qui la composent.
Une famille très attachante. J’ai vraiment adoré vivre quelques heures à leurs côtés. Chaque membre a son petit charme, ce petit quelque chose qui fait qu’on l’adore. Même Elise à qui j’avais envie de lui dire un bon nombre de fois « mais lâche-les un peu tes gosses !« .

En échangeant sur mes impressions pendant ma lecture, avec l’auteure, elle m’a fait part de ses craintes que cette histoire ne plaisent pas aux personnes qui ne sont pas parents. Je suis le genre de femme qui ne s’imagine pas du tout devenir mère un jour. Et j’ai vraiment adoré ce roman. Parce que même si je ne peux pas entièrement me mettre à la place d’Elise, ou même Odette, et ressentir leurs craintes vis-à-vis de leurs enfants, j’ai toujours admiré cet amour maternel, celui qui pousse une mère a tout affronter pour ses enfants, quitte à sortir du chemin de la légalité. Ce qui du coup, m’a valu de verser quelques larmes durant ma lecture.

L’amour, c’est vraiment ce que je retiens de ce roman. J’avais déjà été touchée par l’affection et l’amour que l’auteure avait décrit dans son roman Plus forts que tout (lisez-le, si vous aimez les belles romances, achetez-le et lisez-le.), Ben était venu détrôné tous ces personnages masculins littéraires qui m’ont beaucoup plu, pour devenir, et de loin, mon book boyfriend favori. Je ne dirai pas que Dom l’a détrôné, mais mon dieu, ce que je l’ai aimé aussi, cet homme.
Parce qu’il déborde d’affection pour sa femme, il est d’une bienveillance incroyable envers Elise. Il joue le rôle du parent laxiste, cool mais il sait aussi se faire respecter (ouais cet élan de virilité m’a fait chavirer plus d’une fois lors de ma lecture).

Comme au bon vieux temps, ce n’est pas qu’une histoire qui démontre les méfaits des écrans sur la société actuelle. On aborde aussi la nécessité pour un couple de parents, de prendre du temps pour leur couple, loin des enfants, de ne pas s’oublier.

J’ai beaucoup rigolé. Ce livre est sorti en février, mais il ferait une parfaite lecture d’été. Cela dit, j’ai apprécié pouvoir partir à la plage, sous le soleil et a chaleur, en plein hiver. Il m’a permis de m’évader, de partir en vacances sans même bouger de mon canapé (d’avoir de vraies vacances dépaysantes).

Je pense que beaucoup, comme moi, trouveront cette histoire fait écho à la leur. J’ai retrouvé beaucoup de similitudes avec ma famille. Je me suis surprise quelques fois à hocher de la tête lorsque je revoyais des situations similaires s’étant passer avec mes proches.

Ce roman, m’a confirmé qu’une histoire signée par Fanny DL, est une source sûre. Je pourrais y aller les yeux fermés.

Enfin, je tenais à remercier encore Fanny, pour son petit message qui m’a fait très plaisir m’indiquant que je pouvais demander en SP son dernier roman, sur NetGalley, et surtout, pour sa gentillesse.

Un commentaire sur “Comme au bon vieux temps, Fanny DL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s