Livres

A moi la nuit, toi le jour, Beth O’Leary

Tiffany et Leon partagent un appartement.
Tiffany et Leon partagent un lit.
Tiffany et Leon ne se sont jamais rencontrés.
Tiffany Moore a désespérément besoin d’un logement pas cher. Leon Twomey travaille de nuit et a absolument besoin d’argent. Leurs amis respectifs pensent qu’ils sont complètement fous, mais aux grands maux les grands remèdes : pourquoi ne pas tout simplement partager un appartement, même s’ils ne se connaissent pas ? Leon habite le studio le jour de 9 heures à 18 heures, Tiffany le reste du temps. Mais entre les ex un peu fous, les clients exigeants, un frère emprisonné à tort et, bien sûr, le fait qu’ils ne se sont jamais rencontrés, ils vont découvrir que pour avoir un foyer harmonieux, il vaut mieux ne pas s’en tenir aux règles et suivre son coeur …

Le résumé, la couverture, le titre, la maison d’édition. Ce livre avait tout pour me plaire. C’est donc sans hésiter que j’ai foncé tête baissée sur cet achat. Et je ne le regrette pas une seule seconde.

Quand j’ai lu le résumé je me suis dit « Ah ça a l’air pas mal ! Ca rajoute de l’originalité au cliché « colocataires qui finissent par coucher ensemble » et je pensais réellement que ce livre ne me surprendrait pas tant que ça, connaissant déjà la fin. Pfff, des fois, je ferai mieux de me taire. Dès les premières pages, j’ai été surprise !

Nous avons ici, des personnages principaux qui sortent de l’ordinaire. Non Tiffy n’est pas une héroîne lamba. Elle est grande. Très grande. Et combien de livres pouvez-vous me citer avec une héroïne qui ne soit pas petite et trop mignonne ? Ensuite, elle travaille dans une maison d’édition. Oui, mais pas n’importe quelle maison d’édition ! Une qui ne publie que des livres de travaux manuels. Et ça, on en trouve dans quel livre/film/série ?
Léon n’est pas blanc. Et oui, ça me surprend toujours (de façon positive), tant la mixité dans les romances est pauvre. Il est aussi très grand (rien d’original, là, vous me direz). Il a un frère en prison. Un frère emprisonné à tort. Et là, c’est pareil. C’est un sujet que je n’ai encore jamais vu dans une de mes lectures. Et Léon fait tout ce qu’il peut pour sortir son frère de l’Enfer. Et pourtant, Beth O’LEary, ne donne pas un aspect dramatique à son roman.
Pourtant, elle aurait pu plomber l’ambiance, entre ce sujet, et celui traitant de l’ex de Tiffy. Un pervers narcissique dont elle n’arrive pas à se défaire.

Ce roman reste pourtant une comédie. J’ai vraiment adoré, la légèreté, sans pour autant banaliser ces deux sujets. Tiffy, est un personnage plein de vie. Elle adore marier les couleurs dans ses tenues, elle est fan de gadgets, elle se contente d’un rien pour être heureuse. Léon est plutôt fade, au début, mais à force de cohabiter avec Tiffy, elle le fait sortir de sa morosité, et c’est un véritable bonheur de voir l’évolution de ce personnage masculin, qui je l’avoue m’a totalement séduite (ses origines irlandaises auraient-elles eu une influence ?).
J’ai adoré partager leur cohabitation. Vivre avec eux. J’ai adoré apprendre à connaître les patients de Léon. Adoré Richie, son petit frère, qui malgré sa situation continue à vouloir garder le sourire et surtout son humour. Gerty, la meilleure amie de Tiffy est un brin trop froide, trop directe, trop rigide, et pourtant je l’ai aussi adoré. Toute cette petite bande, qu’ils ont formé au fil des pages a été un vrai concentré de bonheur.

Bien évidemment, ce livre n’est pas le premier que je lis, où les personnages correspondent par post-it.

Concernant le sujet du pervers narcissique, j’ai vraiment apprécié lire un livre où l’on nous parle de l’après relation avec ce genre de personne. Montrer que tous les hommes ne sont pas des c*******, qu’il y a aussi des gars biens, et qu’il est tout à fait possible de se reconstruire après ça.

J’ai tellement adoré ce roman, que j’attends avec impatience que le second de Beth O’Leary soit traduit et publié en France.

2 commentaires sur “A moi la nuit, toi le jour, Beth O’Leary

  1. J’ai acheté l’ebook ! Je finis ma lecture en cours et après je pense que je passe à celui-là parce qu’il me fait beaucoup trop envie et que tu as finis de me convaincre !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s