Livres

Et il a neigé sur le fjord, Laetitia Arnould

Quand Léo Mersange est licenciée à moins d’un mois des fêtes de fin d’année, elle choisit de noyer son sentiment d’échec dans un chocolat chaud à la cannelle, faute de mieux. Sa vie professionnelle est un fiasco et elle appréhende déjà le réveillon et les sempiternelles allusions de ses parents sur son statut de célibataire sans emploi. Aussi, lorsque sa meilleure amie lui propose de remplacer au pied levé un employé d’un village de Noël en Finlande, Léo n’hésite pas une seconde. Tout plaquer, échapper au réveillon moralisateur et travailler dans un cadre féerique ? Quelle aubaine ! Bagages sous le bras, elle embarque deux jours plus tard pour la ville lapone de Rovaniemi. Hélas, Léo est poursuivie par la malchance. Des mauvaises conditions climatiques, un détournement d’avion et un malentendu l’empêchent d’arriver à destination et l’obligent à cohabiter avec le serviable et séduisant mais très agaçant Svein Thorsen, un Norvégien polyglotte flanqué de son inséparable shiba inu, Oslo.

En lisant le résumé, je me suis dit « c’est bon je sais déjà comment ça va se finir » mais j’avais quand même envie de le lire pour me changer de ma lecture actuelle qui je sentais, allait me mener sur une panne de lecture tellement je n’accrochais pas. J’ai donc bifurqué sur Et il a neigé sur le Fjord et non, je ne connaissais pas la fin car je ne m’attendais pas à ce retournement de situation au début du livre.

Il y a tellement de choses à dire sur cette histoire, que je ne sais par où commencer.

Après m’être fait surprendre dès les premiers chapitres, je me suis donc laissée porter par la plume de l’auteure, appréciant ne pas savoir où on m’emmenait. J’avançais vers l’inconnu et c’est tellement agréable. D’autant plus que c’est bien écrit.

Tellement bien écrit que, j’ai dévoré les chapitres sans m’en rendre compte. En une journée, c’en était fini.

J’ai beaucoup apprécié que l’histoire débute à Limoges, c’est une ville dont on n’entend que trop peu parler (sauf si comme moi on adore le basket), et du coup, j’ai vraiment apprécier que le début se passe là-bas. D’autant plus qu’on visite un peu la ville, et ça m’a vraiment donné envie d’aller la visiter.

Ensuite, j’ai trouvé que l’auteure décrivait avec justesse les émotions que l’on ressent lorsqu’on est au chômage (alors oui le perso principal n’est pas longtemps sans boulot, mais n’empêche). Ces montagnes russes émotionnelles totalement insupportables. Et c’est bien la première fois que je tombe sur une histoire qui en parle.

Je qualifierai cette lecture de « hygge » vraiment parfaite pour ce mode de vie danoise, avec le petit feu de cheminée de Netflix, un chocolat chaud en main, un plaid (si en plus dehors il pleut – pour moi c’était le passage de la tempête Fabien) c’est vraiment parfait.

Les personnages sont vraiment adorables. J’ai aimé rentrer dans la famille de Svein. Une famille chaleureuse, qui fait tout pour que son hôte soit bien, à l’aise, confortablement installée.

Et puis, il y a Oslo. Un adorable Shiba, qui si on va voir le compte insta de l’auteure, on peut se rendre compte qu’il a été inspiré par son chien, Orion. Et c’est ce qui rend Oslo aussi attachant. Aussi vrai, authentique. C’est vraiment pour lui que j’ai eu un coup de cœur.

J’en ai lu des romances de Noël, mais aucune, ne m’a autant apaisé que celle-ci. Car les autres sont vraiment dans l’ambiance du Noël commercial (ce qui ne m’a pas déplu, hein). Alors qu’ici, on nous rappelle l’origine de cette fête. Le partage avec ses proches, les décos DIY à partir d’objets trouvés dans la nature.

En plus de ça, je suis passée par toutes les émotions. Du rire aux larmes. De la joie à la tristesse. Ce roman m’a aussi remémoré mon séjour en Finlande. Bref, ce fut une véritable bouffée d’air frais, que de lire ce roman. Une agréable parenthèse.

Cette lecture est un coup de cœur pour moi. Ce voyage en Norvège (alors que justement on prévoit d’y partir en 2020), m’a fait un bien fou. Les descriptions de paysages, des coutumes norvégiennes, tout ça est tellement bien décrit qu’on s’y croirait. Pour celles et ceux qui ont adoré Mission Hygge de Caroline Franc, je vous conseille cette lecture. Pour ceux qui ne l’ont pas lu, je vous conseille alors de lire ces deux titres 😉

3 commentaires sur “Et il a neigé sur le fjord, Laetitia Arnould

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s