Livres

Calendrier de l’Avent 2019 – Jour 12 : Le Noëlosaure, Tom Fletcher

Oubliez tout ce que vous savez sur le pôle Nord. Coupez-vous une généreuse part de pain d’épice, installez-vous au coin du feu, et préparez-vous à rencontrer :
un garçon nommé William Molleroue ;
son père, M. Bob Molleroue ;
le Père Noël (le vrai !) ;
un elfe du nom de Trompnez ;
Brenda Gassante, la fille la plus méchante de l’école (voire du monde entier) ;
un bien vilain bonhomme qui se fait appeler le Chasseur ;
et le dinosaure le moins ordinaire qui soit…

Avant toute chose, je dois préciser que si j’ai acheté ce livre, c’est avant tout pour son auteur. Car je ne suis pas du genre à flâner dans les rayons jeunesse, encore moins à vouloir absolument lire un livre destiné aux 9-13 ans. Mais voilà, Tom Fletcher, c’est le chanteur d’un groupe de rock des années 2000 que j’adorais (et j’adore toujours !), alors quand j’ai su qu’il sortait un livre, même destiné aux enfants, j’ai voulu le lire.
Je connais ses talents d’écrivain pour les chansons (roooh si, si vous étiez fan de One Direction, ou de The Vamps, vous connaissez son travail !), mais tout un roman, c’est la première fois que je le découvre, et vu les nombreuses bonnes critiques qu’il a eu Outre-Manche, ça m’a rendu plus que curieuse.

Aussi bien pour les enfants que pour les adultes, ce roman est vrai conte de Noël.

J’ai adoré dès le départ. Et pourtant, je ne suis pas fan des dinosaures, mais là, vraiment j’ai adoré du début à la fin. La plume de Tom est vraiment géniale. Pleine d’humour, de messages qui touchent et vont droit au coeur. Tout en le lisant, j’avais sa voix qui résonnait dans ma tête et l’imaginait tout à fait, lire son histoire à ses trois petits monstres.

Parce que clairement, on sent l’inspiration de ses enfants (à l’époque, il n’avait que Buzz et Buddy). Et j’ai toujours trouvé adorable, cette petite famille. Et c’est tout cet amour, sa bienveillance que j’ai ressenti à travers ses messages. Mais aussi sa grande âme d’enfant.

L’histoire tient vraiment la route. Aucun petit détail n’est laissé au hasard. C’est bien ficelé, alors que pourtant, à un moment, je me suis dit « houla, y a trop d’histoires différentes là, on s’éloigne du principal » mais non, tout était prévu et finalement, ça coule de source.

Bien évidemment, dans ce roman, on parle de la magie de Noël, de l’innocence des enfants qui permet à l’impossible de devenir possible. Tout l’univers du Père Noël est incroyable ! Mais ce qui m’a encore plus touché, ce sont les messages forts, envoyés à travers ce livre : le harcèlement scolaire, la cruauté que les enfants peuvent avoir les uns envers les autres, et la tolérance face au handicap. Car oui, William Molleroue, le héros principal est en fauteuil roulant, et ça, pour moi c’est du jamais vu dans une histoire jeunesse. A la fin du roman, il y a d’ailleurs un petit texte parlant d’une fabuleuse association britannique Whizz-kid, qui a pour but d’aider les enfants handicapés à vivre comme tous les enfants en s’amusant et espérer être indépendants.

Alors cette histoire, je la conseille à tous les parents qui passent ici, vraiment lisez-la avec vos enfants. Mais aussi à tous ceux qui ont gardé leur âme d’enfant, leur innocence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s