Séries

Calendrier de l’Avent 2019 – Jour 11 : Home for Christmas

Johanne, éternelle célibataire, va enfin amener un petit ami dans sa famille pour Noël ! Mais quand elle se fait larguer, il ne lui reste que 24 jours pour le remplacer.

Mini-série norvégienne qui ne paye pas de mine comme ça et qui recèle un pur trésor.

Une saison de six épisodes d’une demie heure environ, j’ai dévoré cette série en une petite soirée.

Johanne, une trentenaire célibataire qui vit sa situation plutôt mal à cause de son entourage qui ne cesse de lui rabâcher qu’elle devrait se trouver quelqu’un ou que son ex était tellement bien qu’elle aurait dû tout faire pour le garder… est un personnage vraiment super attachant. Infirmière qui rend vraiment hommage à ce super beau métier, passionnée et vraiment humaine, j’ai adoré suivre ses histoires à l’hopital.

Inscrite sur une appli de rencontres, elle va enchaîner les échecs avant que sa coloc ne change ses préférences en abaissant la tranche d’âge qu’elle cible, et elle fait la rencontre de Jonas, 19 ans. On y aborde donc le sujet de la femme plus âgée qui fréquente un mec bien plus jeune et qui dérange tant les gens, tandis qu’un homme bien plus âgé qui fréquente une nana bien plus jeune, rien d’anormal.

C’est l’histoire toute entière de Johanne qui m’a touchée. Je me retrouve beaucoup en elle. Notamment sur la question du célibat qui gène plus les gens qui nous entoure que nous.

Découvrir une série norvégienne, j’ai vraiment adoré. Cela m’a donné encore plus envie d’aller visiter ce pays.

Fan de biathlon, j’ai bien aimé voir ce sport faire une apparition dans la série (d’autant plus que dans cette scène, on y voit un drapeau breton – et oui, nous petit peuple breton, nous colonisons le monde entier).

L’ambiance de Noël est géniale dans cette série. Ni trop, ni peu. Juste ce qu’il faut pour qu’on passe un excellent moment seul ou entre amis.

En plus de ça, la bande son fait vraiment intimiste et j’ai adoré les voix angéliques des chanteuses.

C’est le genre de série qui te montre que même quand tu penses que ta vie est vraiment pourrie et que rien de bien pourra t’arriver eh bien c’est faux.

J’aime cette famille nombreuse et un brin déjantée. J’aime ces collègues de boulot. J’aime ces amis toujours présents et bienveillants les uns envers les autres.

Cette série rappelle les valeurs de Noël. Celles qui font passer les décos, les cadeaux, bien après le principal : de passer cette fête entouré des gens qu’on aime et qui nous sont chers. De profiter de chaque instant tous ensemble. Une fête familiale avant d’être commerciale.

Mais cette fin… elle est cruelle ! Le bon côté de la chose, c’est qu’il y aura une suite, mais quand ?

***

« Etre seule ne veut pas dire se sentir seule »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s