Livres

Eldrid, Tome 1, Camille Endell

Angleterre, XIe siècle. Les combats entre Saxons et Vikings ravagent le pays tout entier.
Eldrid est née saxonne, mais a été capturée très jeune par les hommes du Nord. Elle a grandi au sein d’un clan viking et nourrit depuis toujours un amour défendu pour Erling Bjarnason, le chef de la horde.
Alors qu’un raid saxon approche, ceux qu’elle considère désormais comme les siens décident de partir pour le Danemark. Mais un affrontement sanglant survient, et seule Eldrid, du fait de ses origines, échappe au massacre.
Elle est recueillie par Godwin, un soldat saxon. Pour lui, elle est une captive qu’il vient de libérer. Pour elle, il est l’homme qui a exécuté ceux qu’elle aime.
Pour survivre, Eldrid devra choisir. Liens du cœur ou liens du sang ? Dans un pays déchiré par la guerre, il n’y a pas de compromis possible…

Editions Hlab
211 pages
Sortie le 14 Novembre 2019
7,99€

***

Je dois vous avouer que la première chose qui m’a attiré avec ce livre, c’est sa couverture. N’est-elle pas magnifique ? Ensuite, j’ai lu le résumé et je me suis dit « Une histoire avec des vikings ! Il faut que je tente. » Car oui, les romans historiques ne sont pas du tout mon truc. Mais j’avoue que depuis que j’ai lu La Maîtresse de Rome de Kate Quinn, et depuis que j’ai regardé la série Vikings, je me suis trouvée une réelle passion pour ce peuple fascinant et victime de nombreux préjugés (non ils n’ont jamais porté de casque à cornes). Donc j’ai voulu me lancer dans cette lecture.

Dès les premiers mots, j’ai adoré la plume de l’auteure. Et puis, je suis tombée sous le charme de Erling Bjarnasson. Et je dois dire que l’auteure a bien joué avec mon petit coeur et mes émotions (je vous préviens, elle est assez cruelle, elle adore jouer avec nos émotions).

L’histoire est vraiment passionnante. On sent bien que l’auteure a fait beaucoup de recherches pour coller au mieux à la réalité (merci pour les détails et l’utilisation des bons termes de costumes). Ce n’est pas une histoire écrit à la va-vite, sur un coup de tête. Non, il y a des heures et des heures de travail en amont, ce qui rend vraiment l’histoire encore plus prenante. Cela prouve aussi que sur Wattpad, on ne trouve pas que des torchons qui font juste la chasse aux stats, car oui, avant tout, Eldrid est une histoire publiée sur Wattpad et découverte par Hlab (éditions 100% numérique de Hachette). Cela m’a toujours énervée de voir des histoires vraiment nulles, sans queue ni tête, prendre les têtes des classements sur la plateforme, qui écrasaient les petits bijoux, m’obligeant ainsi à passer des heures (voire des jours !) à chercher un bon roman à me mettre sous la dent (c’est d’ailleurs pour ça que j’ai arrêté d’aller dessus, quand en plus on voit ces torchons publiés, il y a de quoi s’énerver).
Le suspens est bien présent. Jusqu’à la fin, je n’ai cessé de me demander où est-ce que Camille Endell nous emmenait. Plusieurs fois, j’ai faillit arriver en retard au boulot, parce que je n’arrivais pas à m’arrêter, à cause de ce suspens qui attisait ma curiosité. Le problème, c’est les chapitres ne sont pas la suite des uns et des autres, mais chacun se concentre sur un personnage, et donc bien souvent, quand on achève un chapitre, on enchaîne sur l’aventure d’un autre personnage. Exactement pareil que dans les séries, où l’on est passionné par l’histoire d’un des protagonistes, et que l’on passe à un autre. C’est un excellent moyen de nous pousser à terminer l’histoire, et je tire mon chapeau à l’auteure pour avoir réussi ce coup de génie.

Passons aux personnages. Je ne pourrais pas réellement développer ce chapitre, car je serai obligée de spoiler et donc de gâcher toute la surprise. Mais il y a trois personnages principaux, ici. Trois personnages qui m’ont complètement perdue. Je n’ai pas une seule fois réussi à les cerner. Ils sont tous les trois complexes et c’est aussi ce petit truc, qui fait que j’ai vraiment adoré. Bon j’avoue, que pour l’instant, je n’ai aucun affecte pour Eldrid, mais je ne doute pas que cela viendra. Quand elle sera moins perdue.
Cela dit, il y a bien une chose que je peux dire sur ces personnages, c’est que tout au long de l’histoire ils m’ont fait penser au trio Adam, Juliette et Warner dans la saga Insaisissables de Tahereh Mafi. Mais après en avoir fait part à l’auteure (la pauvre, elle a enduré toutes mes réactions en direct, de ma lecture), elle m’a avoué n’avoir jamais lu ces livres. C’est donc une coïncidence, cette ressemblance. Cela dit, ils ne sont pas identiques du tout. Mais vraiment, Godwin m’a fait penser à Warner. Ce méchant qu’on déteste tant au départ, qu’on trouve antipathique, cruel, mauvais et qui finalement nous prouve qu’il a un cœur, qu’il est généreux, et qu’on fini par aimer bien plus que l’autre.

Si je devais parler de point négatif, je dirai que c’est dommage de ne pas avoir de petites annotations, nous expliquant par exemple la signification des mots en norrois, par exemple. Mais ce serait vraiment pour chipoter, car au final, l’histoire est compréhensible sans ça.

Je tiens à remercier NetGalley et Hlab, pour m’avoir permis de découvrir cette excellente histoire, ainsi que pour la confiance qu’ils m’ont accordé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s