Livres

Nous étions merveilleuses, Laure Rollier

«  Je donnerais n’importe quoi pour pouvoir attraper par le col la gamine que j’étais et lui expliquer certaines choses.
Je lui dirais de prendre sa sœur dans ses bras plus souvent.
Je lui dirais de ne pas quitter l’homme qu’elle aime pour celui qui lui plaît.
Je lui dirais surtout de ne jamais porter de vert. Jamais. Je ne supporte plus cette couleur depuis que je suis ici.
Et vous, vous lui diriez quoi  ?  »
 
 
L’été de leur dix-huit ans, Noémie, Lisa, Marion et Stéphanie ont vécu un voyage inoubliable qui a scellé leur amitié pour toujours. Quatorze ans plus tard, les quatre amies décident de mettre leur vie d’adulte, le quotidien et toutes ses contrariétés de côté pour revivre le périple de leur adolescence. Ce qu’elles ignorent, c’est qu‘il sera le plus important de toute leur existence.

Editions Mazarine
272 pages
Sorti le 25 Septembre 2019
16€ (version papier) – 10,99€ (version numérique)

***

Monrevedete m’a tellement convaincue de lire cette histoire, que j’ai sauté sur l’occasion en le voyant disponible sur NetGalley. Sitôt ma demande acceptée par les éditions Mazarine, je l’ai téléchargé et lu dans la foulée. Il faut dire que les avis sur Instagram sont tellement bons le concernant que ça m’intriguait.

J’avoue que je ne connaissais pas du tout l’auteure avant de la lire.

Dès les premiers mots, j’étais happée par l’histoire. J’avais lu le résumé quelques semaines auparavant, mais je l’avais oublié et lors de ma lecture j’ai décidé de me laisser porter et voir où l’histoire allait me mener.

Nous étions merveilleuses, c’est une belle histoire d’amitié entre quatre femmes, qui dure depuis des années. Et j’avoue que ça donne envie de connaître ce genre de lien.

J’ai énormément ri pendant ma lecture. Je crois que le meilleur moment, pour moi, a été celui du concert de Vianney.

Laure Rollier a cet art, de ponctuer un passage assez triste et émouvant, par un petit trait d’humour. Ce qui fait que nous sommes plutôt de bonne humeur à la fin de la phrase que triste et ça c’est bien la première fois que je lis un livre avec ça. Et j’en redemande.

Les Mouettes (surnom du groupe de copines) retracent un road trip qu’elles ont entrepris des années auparavant. Mêmes endroits, remontés de souvenirs. Ce trajet, pars de Brest pour rejoindre le bassin d’Arcachon. On longe les côtes Atlantique. Et ce voyage, m’a tout particulièrement touchée. Premièrement, parce que je le fais souvent (bon OK je pars de plus bas que Brest), mais surtout, surtout, c’est que chaque ville étape ou lieu mentionné, m’a rattaché à ma famille. Brest, Vannes, Nantes, La Rochelle, Pessac, Lot-et-Garonne, ce sont des lieux où mes cousins et mon frère habitent. Alors inconsciemment, ce livre m’a fait penser à eux et nous a regroupé le temps d’un instant.

Laure Rollier a une plume que j’ai adoré. Simple, poétique, douce. Elle a réussi de par ses mots à me faire sentir l’odeur d’iode, le bruit des vagues échouées sur le sable. Ce n’est pas le premier livre où l’histoire se déroule au bord de la mer que je lis, mais c’est le premier à solliciter tous mes sens comme ça.
Et c’est sans doute cet aspect, qui m’a permis de totalement me relaxer, et ne plus penser à mes problèmes.

J’ai lu ce livre en une soirée. Une soirée où je cherchais à me défaire de mes problèmes. Ce pari est réussi avec cette histoire. Et j’en remercie encore mille fois l’auteure. Ce roman restera gravé en moi, justement parce qu’il a su m’apaiser, m’évader, au moment où j’en avais le plus besoin.

Je ne peux conclure cet article sans parler des nombreux mystères que cache ce roman et que l’on découvre au fur et à mesure. D’ailleurs, dans ces mystères, on parle d’un sujet trop peu abordé à mon goût dans les romans, sauf les témoignages des gens face à cette maladie qu’est l’endométriose, et je trouve ça bien.

En bref, ce livre a été un réel coup de cœur et je conseille cette lecture à tous ceux qui voudraient passer un excellent moment. Facile, rapide à lire, il vous emmènera de Brest à Arcachon en quelques heures, en compagnie de cinq femmes toutes différentes les unes des autres mais totalement complémentaires.

***

Je remercie NetGalley France ainsi que les éditions Mazarine, pour m’avoir permis de découvrir cette pépite, ainsi que pour la confiance accordée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s