Films

The Dirt

Un biopic sur le groupe de rock Mötley Crüe, adapté du livre « The Dirt: Confessions of the World’s Most Notorious Rock Band ».

J’ai attendu la sortie de ce film avec tellement d’impatience. Depuis l’annonce du casting, étant une grande fan de Machine Gun Kelly (et oui on peut être fan de MGK et Eminem !) il était évident que je le verrais, en plus quand j’ai appris qu’Iwan Rheon avait aussi un rôle dedans, mais j’étais over the moon, car oui, je n’ai pas honte de le dire, je l’ai adoré dans Game of Thrones (pour ceux qui ne saurait pas quel rôle il avait, Ramsay Bolton doit sans doute vous rappeler quelque chose…). En plus, je ne connais Mötley Crüe, que de nom. C’était l’occasion rêvée d’en apprendre un peu plus sur ce célèbre groupe.

Du coup, hier soir, alors que j’étais ultra motivée à faire ma lettre de motivation pour ma formation, je suis tombée sur une photo de l’insta de MGK qui faisait la promo du film, pour sa sortie sur Netflix. J’ai donc abandonné l’idée de faire ma lettre, j’ai renouvelé l’abonnement de mon frère, et je me suis précipitée sur le film !

Quelle déception ! Je ne m’attendais vraiment pas à ça. Je n’ai même pas réussi à aller au delà de l’heure de visionnage. Et encore, j’ai réussi à tenir la demie heure, je me demande encore par quel miracle, parce que dès le début, je me suis dit « mais c’est quoi ce film ? ».

OK, c’est un groupe de hard rock, je m’attendais bien évidemment à l’abus d’alcool et de drogues. Je m’attendais aussi à une vie bien mouvementée. Mais là, sexe, drogues et rock’n’roll ça convient au film. C’est même trash autant les scènes de cul (parce que c’est clairement vulgaire, récurrent et franchement pas varié, Vince Neil est toujours dans la même position donc une fois ça passe, deux fois on se dit que c’est lourd mais au bout de trois fois c’est bon stop) que les scènes où les gars se défoncent. C’est d’ailleurs à partir du moment où Ozzy Osbourne est complètement défoncé, sniffe des fourmis, pisse devant tout le monde et se met à lécher sa pisse que je me suis dit « Stop ! abrèges tes souffrances et regarde autre chose ! ».

Du coup, j’en suis venue à me demander, quel était l’intérêt de ce biopic ? Parce que j’en n’ai pas appris des masses sur le groupe. Si ce n’est que les membres baisaient à tout va (excuser moi pour ma vulgarité mais c’est le terme qui convient) et passaient leur temps à se défoncer. OK, c’est banal dans ce milieu, surtout à leur époque, mais n’avaient-ils pas quelque chose d’autre à raconter ? Peut-être que j’aurai dû continuer pour le savoir, mais non, c’était au dessus de mes capacités.

Du coup, grosse déception pour ce film que j’attendais avec impatience.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s