Livres

Grace & Fury, T1, Tracy Banghart

« À Viridia, les femmes n’ont pas le droit de lire. Pas non plus le droit de choisir leur mari, leur métier, leur avenir. Ni d’avoir des idées. »

Depuis toujours, Serina a été formée pour devenir une Grâce et satisfaire le prince héritier, s’il la choisit. Sa sœur Nomi, elle, a été entraînée pour servir Serina et l’aider à séduire le prince.

Quand le jour de la sélection des Grâces arrive enfin, rien ne se passe comme prévu. Nomi est retenue à la place de sa sœur, et Serina envoyée en prison pour un crime qu’elle n’a pas commis.

Aucune n’est prête à accepter ce destin qu’on leur impose.
Pour survivre, les deux sœurs vont devoir s’adapter.
Pour se retrouver, elles prendront tous les risques.

La révolte ne fait que commencer…

J’avais entendu beaucoup de bien à propos de ce premier tome, et j’étais curieuse de le lire. Le résumé contient tout ce que j’aime. Cela annonçait une dystopie parfaitement faite pour moi.

En commençant ma lecture, les deux héroïnes m’ont immédiatement fait penser aux soeurs Stark dans Game of Thrones. Nomi a vraiment le tempérament d’Arya. Mais en plus de me faire penser à Sansa, Serina m’a aussi beaucoup fait penser à Katniss Everdeen. D’autant plus que pour protéger sa petite soeur, elle est prête à prendre sa place, et est envoyée dans un endroit où pour survivre, il faut tuer les autres. Ne me dîtes pas que vous ne voyez aucun rapport avec Hunger Games !

J’ai eu un peu de mal à vraiment me mettre dans l’histoire. Chaque chapitre étant centré sur une des deux soeurs, au départ, j’ai nettement préféré ceux qui parlaient de Nomi, alors que Serina m’ennuyait. Mais progressivement, j’ai adoré Serina et son évolution. Exactement, comme Sansa, finalement. Serina est le personnage qui a la meilleure évolution. J’aime quand on voit réellement l’évolution d’un personnage comme ça. Cela annonce une suite absolument fabuleuse.

Le fait que l’histoire parle de la dangerosité des femmes instruites, et que c’est pour cela que dans ce monde, aucune femme ne doit savoir lire, cela m’a beaucoup fait réfléchir. Rien de nouveau, quand on remonte dans l’Histoire. Du coup, la part féministe qui est en moi, a dévoré l’histoire, fière de ce qu’entreprennent les deux héroïnes.

J’ai aussi eu un coup de coeur pour l’Héritier. Il m’a beaucoup fait penser à Warner de la saga de Tahereh Mafi. Dès son apparition dans le livre, il y a eu un détail qui a fait que j’ai de suite accroché à ce personnage, qui pourtant n’est pas décrit comme quelqu’un de bien. 

Par contre, ce que j’ai détesté dans ce livre, c’est la fin. Cruelle et insupportable ! L’auteure nous laisse sur notre faim. Totalement !! Le moment que l’on attend le plus tout au long du livre, arrive et POF ! « A suivre… » nous coupe dans notre excitation pour nous mettre dans une impatience monstre.  Vivement la suite !

Merci à NetGalley et aux éditions Hachette pour leur confiance et m’avoir permis de lire ce premier tome absolument génial !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s