Livres

Nos chemins de travers, Georgia Caldera

« Je m’étais juré que, s’il ne devait y en avoir qu’une parmi toutes les autres, ce serait elle. Et cependant, ce jour-là… »

Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n’a qu’un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu’au jour où Louis décide d’humilier publiquement la jeune femme.

Mais un tragique accident d’équitation va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un tout autre jour.

Emma sera-telle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l’aider à se relever ?

nos-chemins-de-travers-922178

Que dire ? Par quoi commencer ?

J’ai acheté Nos chemins de travers, lors de sa sortie, sans même lire le résumé, parce que je suis tombée sous le charme de la plume de Georgia Caldera avec le premier tome de Victorian Fantasy, Dentelle et nécromancie. Et surtout, parce que c’est en la rencontrant au salon du livre de Vannes, que j’ai découvert cette auteure et elle fait partie des plus belles rencontres d’auteurs que j’ai pu faire.

J’ai mis du temps à me décider pour le lire. Je le regrette, tout en me disant que j’ai bien fait.

Tout d’abord, première page, et premier bon point avec cette playlist proposée aux lecteurs mélomanes. Je suis déjà conquise avant même que je ne commence ma lecture. Je vous avoue, je n’ai pas lu le livre avec de la musique, mais je compte bien écouter ces musiques, plus tard.

J’avoue avoir ressenti pas mal de frustration au tout début, à cause de ce premier chapitre où Louis se livre sur son humeur et ce qu’il ressent par rapport à Emma, ce qu’il lui a fait quelques mois plus tôt et qu’il regrette et son état actuel. Seulement, après cet extrait de son journal d’humeur, nous sommes amenés à revenir quelques mois en arrière et durant tout ce passage, mon cerveau ne cessait de se demander « Mais que s’est-il passé pour qu’il écrive ça !? » et ce n’est qu’une cinquantaine de pages plus tard, que j’ai eu ma réponse et que ma frustration est partie. Une fois passé ces pages à l’insoutenable suspens, je n’ai pu quitter mon livre.

Impossible. A chaque fois que je me disais « Bon je fini ce chapitre et j’arrête après » je finissais toujours pas continuer le chapitre suivant et ainsi de suite. J’ai même tout fait pour occuper le gamin que je gardais, pour pouvoir continuer à lire mon livre ! Et ça, c’est une des choses que j’apprécie chez cette auteure. Et je l’en remercie. Je n’avais pas été aussi addict à une lecture, depuis le dernier tome d’Harry Potter !

Avant de me plonger dans cette lecture, j’ai relu le résumé. Je m’attendais à une histoire un peu clichée. Mais non. Georgia Caldera a tout fait pour ne pas tomber dans le cliché. D’abord en choisissant des lieux totalement, que j’ai rarement l’occasion de rencontrer lors de mes lectures, ensuite, avec ses personnages qui ont des traits de caractères, que l’on ne voit pas dans les gros clichés. Emma, n’est pas que douce. Louis, n’est pas que imbu de sa personne. Chacun a ses failles. Chacun à ses qualités.

Ce livre m’a souvent fait penser à Avant toi, de Jojo Moyes, sans pour autant les comparer tous les deux.

Malgré tout, je dois vous avouer que j’ai trouvé, à un certain moment, dans le livre, une certaine lassitude, quant aux nombreux passages où Louis et Emma se rapprochent, pour s’éloigner, s’embrouiller et mieux se retrouver.

J’ai tout de même, alors qu’il ne me restait que quarante-et-une pages, ralenti ma lecture, pour mieux savourer, pour faire durer le plaisir de cette lecture.

Petit conseil, si jamais vous vouliez lire ce livre, ayez auprès de vous, le second tome, car une fois ce premier terminé, vous aurez besoin d’avoir les réponses à vos nombreuses questions et surtout, de ne pas rester sur votre faim/fin.

2 commentaires sur “Nos chemins de travers, Georgia Caldera

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s