Livres

Loin de tout, J.A. Redmerski

Un aller simple pour nulle part…

Camryn n’a jamais voulu se contenter d’une petite vie tranquille. À vingt ans, alors qu’elle croit que son avenir est sur des rails, elle perd son petit ami dans un accident de voiture. Tout s’écroule. Cédant à un élan irrésistible, la jeune fille décide de tout plaquer pour aller voir ailleurs – et s’y perdre, avec un peu de chance.

C’est alors que son chemin croise celui d’Andrew, vingt-cinq ans, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Ces deux paumés font route ensemble et retrouvent ce qu’ils cherchaient sans le savoir : l’espoir. Camryn se sent vivre plus intensément depuis qu’elle a rencontré ce compagnon de route audacieux, drôle et incroyablement séduisant. Ce road trip improvisé marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui pourrait faire de ce voyage le dernier.

the-edge-of-never,-tome-1---loin-de-tout-349081

Cela fait quatre ans, que ce livre est dans ma whishlist. Je n’arrivais pas à le trouver, alors quand je l’ai vu lors d’une braderie des livres, je l’ai pris. Et je n’ai pas trop attendu pour le commencer.

J’ai su que ce livre allait me plaire, quand j’ai terminé le premier chapitre et que déjà, j’étais prise dans l’histoire et séduite par Camryn.

Ce roman n’est semblable à aucun autre que j’ai pu lire jusqu’à présent. Triste, drôle, attendrissant, joyeux… je ne saurai le définir tellement c’est un concentré d’émotions.

Ce qui m’a attiré dans le résumé, c’est l’aspect road-trip qu’annonçait le livre. Et c’est aussi ce que j’ai préféré dans l’histoire. Le voyage qu’entreprennent Camryn et Andrew donne envie de découvrir les Etats-Unis en bus. Mais le plus appréciable dans ce voyage, c’est surtout de pouvoir observer l’évolution de la relation des deux protagonistes. C’est tellement plaisant, que j’ai souhaité que ce voyage ne se termine jamais.

Autre point super positif, pour ma part, dans ce livre, ce sont les références musicales. Muse, P!nk, The Rolling Stones… tout ce que j’aime. D’ailleurs, j’ai découvert Laugh, I Nearly Died (dont je viens tout juste de comprendre pourquoi ce titre est référencé dans l’histoire), grâce au roman.

Autre bon point pour ce roman, c’est qu’il m’a sans doute réconcilié avec les romances où le sexe est assez présent. Complètement différent de ce que j’ai pu lire et détesté (comme le tome 1 de la saga Crossfire de Sylvia Day ou celui de After de Anna Todd), avec la juste dose de scènes sexuelles, et un vocabulaire bien plus développé ainsi qu’une histoire qui tient la route et des personnages attachants, bien que tourmentés par la vie, avec une relation qui fait rêver. Loin de tout m’a montré qu’on pouvait trouver de très bonnes histoires dans le New Adult et que je ne devrais pas me fermer complètement à ce genre que j’ai tendance à négliger.

Malgré tous ces bons points, je dois quand même relever une certaine longueur vers la fin, lors de leur escale en Nouvelle-Orléans. Mais peut-être est-ce parce que le voyage prenait fin et que j’ai vraiment adoré ce road-trip entreprit.

Je n’ai pas tant entendu parler de ce livre, alors que pourtant, il mérite que tout le monde en parle tellement il est beau.

Et maintenant, place aux spoilers, parce que je ne peux pas ne pas parler de la fin, seulement vous en parler ouvertement ce n’est pas possible car elle est déroutante, inattendue et me laisse dans un tel état que je ne sais pas si je souhaite lire la suite ou m’arrêter sur une bonne note. Je vais donc écrire en caractère plus petit, sur cette fin. Celles et ceux qui ne souhaitent pas être spoilers, arrêtez-vous ici. Quand aux autres, curieux ou ayant déjà lu ce livre, je vous invite à continuer un peu plus bas, votre lecture.

Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’Andrew soit atteint d’une tumeur au cerveau, et en l’apprenant, tout s’est effondré. Le livre a pris une autre dimension, à mes yeux. Un mélange de A tout jamais de Nicholas Sparks et du film Keith avec Jesse McCartney (un vrai bijou d’ailleurs). Je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer, et de me dire que je m’attendais à tout, sauf à ce qu’il soit malade. Et puis, ces tous ces petits détails, totalement anodins pendant ma lecture qui me sont revenus à l’esprit et qui on pris un autre sens, le genre de chose qui doit aussi se passer dans la tête de Camryn lorsqu’elle apprend la maladie d’Andrew.
Quand à la toute fin, l’annonce de la grossesse de Camryn, la demande en mariage d’Andrew, cette fin je la trouve tellement parfaite, que je me demande si je dois m’intéresser au second tome, ou non. Alors si certains-es d’entre vous l’ont lu, dites-moi ce que vous en pensez.
Publicités

2 commentaires sur “Loin de tout, J.A. Redmerski

  1. Quand je l’ai lu il y a bien 3 ans maintenant j’avais été assez déçue. Je voulais relire ma chronique pour t’expliquer pourquoi mais pas moyen de la retrouver … Donc en plus je n’avais même pas pris la peine de l’écrire ahah.
    Je crois que c’était le côté prévisible de certaines choses + les longueurs qui m’avaient dérangée, après j’en avais teeeellement entendu parler en bien que c’est peut-être aussi ça … il faudrait peut-être que je le relise …

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui, tu t’attendais peut-être à un truc de dingue et t’avais mis la barre trop haute. Tandis que je n’avais jamais entendu parler de ce livre avant, donc j’y allait totalement à l’aveugle, malgré, comme tu dis, le côté prévisible des choses.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s