Musique

Fête du Bruit 2018

Ce week-end, j’ai assisté à mon premier festival.

Bien que je regarde toujours les affiches des festivals, je n’ai jamais vraiment été attirée par ces événements. Ma peur de la foule y est pour beaucoup.

Seulement, quand Macklemore en personne vient à un festival qui se trouve à cinq minutes de chez moi, et qu’en plus Indochine complète la tête d’affiche, je me suis dit que je le regretterai de ne pas y aller.

C’est donc accompagnée de ma mère et une amie, que j’ai été le vendredi. Après plus d’une heure et demie de route pour nous rendre au parking (que nous n’avons d’ailleurs jamais trouvé) alors qu’en temps normal il ne nous faut que cinq minutes pour nous y rendre, nous trouvons enfin une place pour nous garer. Et bien évidemment, c’est au moment où nous sortons que nous nous prenons une grosse averse ! Nous sommes trempées. Nos vêtements dégoulinent, c’est désagréable. Puis nous arrivons sur le site, nous nous prenons à manger, et filons vers la seule et unique scène où Milky Chance joue. Je suis un peu dégoûtée de n’avoir vu que trois chansons de ce groupe, car j’aime beaucoup, je ne connaissais que Stolen Dance, mais sur scène, ils ont une énergie folle (et mon Dieu que Antonio Greger dégage un charme fou !!).

Mais le concert que j’attends le plus, c’est celui de Ben Haggerty, plus connu sous le nom de Macklemore, et c’est justement le suivant. Le temps que les gars dégagent la scène et installe tout pour Macklemore, nous essayons de nous installer au devant de la scène, un peu retirées sur le côté, mais à la barrière quand même. Et moi qui n’aime pas trop la foule, je suis rassurée d’être à côté du poste de secours. L’excitation monte au fur et à mesure des minutes et lorsque les trompettistes commencent à jouer je ne tiens plus en place. Mon rêve de voir Macklemore va enfin se réaliser.

Cet artiste a une énergie de dingue,ça bouge de partout sur scène, ses danseurs, lui, Eric Nally, les musiciens, les choristes. Une scénographie étudiée, il ne cesse d’aller d’un côté de la scène puis de l’autre, nous permettant de le voir de près. C’est comme je me l’imaginais et j’adore. J’aurai pu adorer encore mieux, si les gens bourrés ne m’avaient pas obligé à faire attention à leurs gestes, afin d’éviter qu’on me vomisse dessus, de me recevoir de la bière, de me faire bousculer ou me faire brûler par leurs cigarettes.

Ensuite, Shaka Ponk a pris le relais. J’étais curieuse de les voir en live. Malheureusement, je n’étais pas du tout dans le concert. Entre mon mal de tête, les courants d’air qui m’ont frigorifié à cause de mes vêtements mouillés, et le son pas terrible qui me donnait l’impression que le groupe chantait tout le temps la même chanson, je n’ai pas vraiment apprécié le show. Cependant, mes yeux ont apprécié la scénographie et l’énergie du groupe et si j’ai l’occasion d’aller les voir en concert, je n’hésiterai pas une seule seconde ! Parce que Frah est une bête de scène et j’adore ça.

Nous sommes rentrées après Shaka Ponk, pour une courte nuit de sommeil, afin de remettre le couvert pour le lendemain. Cette fois-ci, nous sommes parties à cinq, ma tante et une amie de ma mère nous ayant rejoint. Après avoir de nouveau galéré pour nous garer, nous arrivons à la fin du premier groupe, ce qui nous laisse le temps d’aller se chercher à boire, car la chaleur tape fort sur le site. On s’assoit par terre, en attendant qu’il se passe quelque chose sur scène, puis lorsque le groupe Bagarre, que je ne connaissais pas du tout avant, arrive, ma mère se lève pour s’approcher de la scène. Je me lève à mon tour, avec ma copine, pour aller voir. Ma tante et la copine de ma mère préfère rester assises. J’aime beaucoup le rythme et l’énergie que dégage ce groupe, que je ne suis pas sûre que j’aurai apprécié si on me les avait fait écouter avant de les voir en live. Et alors que je me déhanche au rythme de leur musique, un monsieur de la sécurité passe avec un tuyau d’arrosage pour nous rafraîchir un peu, quel bonheur !!

Bagarre est une bonne découverte, pour moi. Ça bouge, et ce que j’ai apprécié dans ce groupe, c’est qu’il n’y a pas un membre qui se démarque des autres, ils ont pas mal tourné, passant du chant à la batterie ou du clavier à la guitare, en passant par le chant… la polyvalence des membres est vraiment appréciable et rare. Et puis, avec leur look bien a eux, me faisant penser à Eddy de Pretto, j’aime les artistes comme ça, qui ont leur propre style. J’ai beaucoup apprécié leur chanson Claque le. Le seul bémol de ce concert, ce sont les mecs du public, qui lorsque la seule nana du groupe est venue chanter et s’est approchée du public, ont crié « A poil ! », la féministe en moi, à vu rouge. Je pourrais en faire toute une dissert’ sur ce comportement et pourquoi ça m’a autant énervé, mais là n’est pas le sujet.

Puis, c’est au tour de Damian Jr Gong Marley, l’un des fils de Bob Marley, de monter de sur scène. Une mise en scène qui nous fait bien comprendre que ce n’est pas n’importe qui, qui est sur scène. Mon mal de crâne est revenu, je n’apprécie pas vraiment le concert. Les fumeurs de joints, n’arrangent rien, la chaleur non plus, ne me sentant pas bien, j’abandonne les filles, pour me mettre un peu en retrait, sentant le malaise arriver, si je reste dans la foule. Etant plus petite que tous ceux qui m’entourent, j’étouffe de chaud. Et les fumées de weed m’ont totalement attaquées, le sommeil me gagne. Les jets d’eau de la sécu sont les bienvenus. Ce concert m’a confirmé, que j’aime bien le reggae mais pas de là à en écouter toute la journée.

Mon mal de crâne ne passe pas, il parait que je suis blanche, j’ai envie de vomir, je sens le malaise me gagner, je décide d’aller voir les secouristes, avant qu’un pépin n’arrive. Quatre secouristes se chargent de moi, me prennent ma tension. Rien de particulier. Le fait de m’asseoir, à l’ombre avec du vent, de boire un peu et prendre du sucre me fait du bien. Je reprends peu à peu mes forces, assise, en attendant qu’Indochine monte sur scène, groupe pour lequel j’ai décidé de venir le samedi. Je profite donc de FFF assise. Je ne connaissais que de nom et j’ai beaucoup apprécié.

C’est ce que j’aime bien dans les festivals, pouvoir découvrir de nouveaux artistes, profiter de la bonne ambiance, discuter avec des gens qu’on ne connait pas, tout en écoutant de la musique.

L’heure pour Indochine de monter sur scène approche, ça se sent, les gens se poussent pour être au plus près, se fichant royalement de cacher la vue de ceux déjà installés, ou de marcher, bousculer ou autre, des personnes. Je n’ai pas apprécier à sa juste valeur le concert que j’attendais tant, à cause de l’incivilité des gens. A quel moment, quand on va dans un concert en salle, les gens se bousculent pour passer devant tout le monde ? Une fois en fosse, on respecte le fait d’être derrière des personnes arrivées avant nous. On fait attention à ne pas cacher la vue des gens qui seraient plus petits que nous. Mais hier, ce ne fut pas le cas. En plus de ça, la sonorité était « brouillon », je ne savais pas ce qui se jouait, pour les trois quarts des chansons. Cependant, la mise en scène du groupe, l’énergie de Nicolas Sirkis, et sa proximité avec le public m’a vraiment convaincue d’aller les voir au moins une fois en concert.

Pour mon premier concert, même si j’ai passé un bon moment avec ma môman et ma pote, j’ai surtout retenu les mauvais points et je suis convaincue que les festivals ne sont pas faits pour moi. Du moins, celui-ci. Cependant, je dois dire que les équipes de secouristes et de la sécurité ont été vraiment au top. Et je leur tire mon chapeau.

Pour finir, je vous laisse avec un titre de chaque artiste que j’ai vu sur scène :

Milky Chance – Stolen Dance

Macklemore – Can’t Hold Us

Shaka Ponk – I’m Picky

Bagarre – Béton armé

Damian Marley – Could you be loved

FFF – Monkee

Indochine – 3 nuits par semaine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s