Livres

La petite boulangerie du bout du monde, Jenny Colgan

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ?

Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

la-petite-boulangerie-du-bout-du-monde-723369

Un livre, qui part son titre, m’a longtemps attiré. Un beau jour, je me suis dit « Oh et puis mince ! » et je l’ai acheté.

Si au départ, j’ai trouvé les premiers chapitres un peu lents et peu passionnants, mon avis à changer lorsque Polly rencontre les marins pêcheurs du village. A partir de ce moment, j’ai été prise dans l’histoire et ai adoré vivre avec ces personnages et voir cette île, quasi déserte, évoluer pour devenir un endroit incontournable de l’Angleterre.

Les personnages sont quelque peu loufoques (quelle idée d’adopter un macareux !) et c’est ce qui fait le charme de ce livre. On s’attache à chacun des personnages, parfois un peu plus à certain qu’à d’autre.

Un roman feel-good, qui nous permet de nous évader de notre quotidien, de rire, de nous détendre. Une lecture parfaite pour l’été, encore mieux à lire au bord de l’océan. Cependant, je ne lirai sans doute jamais la suite, car je trouve que cela se termine sans nous laisser dans le suspens et que quelques petites choses m’ont déçu.

A présent, je m’apprête à spoiler ce livre afin d’expliquer les raisons qui font que je ne lirai sans doute jamais la suite. Pour ceux qui ne voudraient pas savoir ce qui se passe dans ce livre, je vous invite à sauter le paragraphe, écrit en plus petit pour l’occasion, et me retrouver pour la suite.

 

Je me suis beaucoup attachée au personnage de Tarnie. Lors de son apparition dans le livre, je me suis dit « C’est sûr, c’est avec lui que Polly va finir ». Et puis est arrivé Huckle et là, je n’étais plus très sûre de son avenir amoureux. Le triangle amoureux ne m’a pas plu tant que ça, heureusement, ce n’était pas la principale intrigue du roman ! Et puis finalement, Tarnie et Polly se sont rapprochée et j’étais contente. Jusqu’à ce que j’apprenne, en même temps que Polly, qu’il avait déjà une femme. Malgré ça, il restait mon personnage préféré, et je n’ai pas tellement apprécié que l’auteure face en sorte que nous, lecteurs, le détestions. Et puis, il y a eu ce drame, drame que je connais très bien, habitant près de l’océan Atlantique, nous entendons bien trop souvent parler de ces marins-pêcheurs perdus en mer. J’ai trouvé ça bien, que dans un roman comme ça, l’auteure en parle, rendant son histoire plus réaliste. Malheureusement, le fait que mon personnage favori meurt m’a achevé. Sans Tarnie, j’ai trouvé le livre bien moins passionnant. Je n’arrive vraiment pas à trouver un quelconque attachement à Huckle. Heureusement, Jayden restait fidèle à lui-même et m’a donné envie de finir ce livre.

 

Si vous souhaitez lire ce livre, sachez qu’il est recommandé de ne pas le lire le ventre vide. On passe quand même plus de la moitié du roman, à lire les nombreuses recettes et descriptions boulangères de Polly.

Au final, je ne regrette pas d’avoir acheté ce livre (d’autant plus qu’en l’achetant, une part est reversé à deux associations qui viennent en aide aux marins pêcheurs du Royaume-Uni), j’ai quand même passé un bon moment à le lire. Mais je vais sans doute en rester là avec ces personnages.

 » Lorsque tu as trouvé l’endroit où ancrer ton coeur, il reste à jamais en toi. « 

 

 » Puis elle se rappela ce que sa mère disait : Dieu avait fait en sorte de rendre les adolescents insupportables pour que les parents se réjouissent lorsqu’ils quittent le nid familiale. « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s