Séries

13 Reasons Why

Synopsis saison 1 : Un garçon nommé Clay reçoit une boîte à chaussures remplies de cassettes de la part d’une de ses amies, Hannah Baker, récemment suicidée. Sur les cassettes qui doivent être passées de mains en mains, Hannah explique que chacun a joué un rôle dans sa mort, et donne les 13 raisons expliquant son passage à l’acte.

Trailer

1377912.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Exceptionnellement, ce vendredi, ce n’est pas un article littéraire que je vous propose, mais celui concernant mon ressenti sur la saison 2 de 13 Reasons Why, que je viens de terminer en ce mercredi 30 Mai 2018, qui a eu raison de la pause de ma lecture actuelle que je m’impose (Hate List de Jennifer Brown).

J’avais hâte de retrouver cette série, dont j’avais énormément adoré la saison 1 qui nous laissait sur notre faim avec ce final. J’ai attendu de n’avoir rien de prévu durant trois jours pour être sûre de pouvoir enchaîner les épisodes. C’est donc en ce début de semaine, que je me suis lancée.

Au départ, j’étais totalement perdue. Un an que j’ai vu la première saison et seuls quelques événements me sont restés en tête. Pas tous. Au fur et à mesure, ça me revient, mais je reste quand même dans le flou. Je regarde le premier épisode, puis le second, mais je n’accroche pas autant que pour la saison précédente. Je me force même à enchaîner le troisième. Et puis, finalement, je suis prise dans l’histoire.

Cette saison, les histoires sont assez nombreuses. D’abord le procès d’Hannah. Ensuite l’histoire avec Bryce Walker. Et puis les nombreuses histoires personnelles des personnages principaux (Jessica, Tyler, Alex, Clay, Tony, Justin, Zach). Il ne faut pas faire autre chose en même temps, au risque de ne rien comprendre.

Au fur et à mesure des épisodes, je redoute le dernier de la saison. Craignant une histoire de viol ou une tuerie. J’avance dans l’histoire avec une boule à la gorge, redoutant vraiment le pire lorsque je vois Tyler se faire maltraiter ou bien l’affaire de Bryce s’éclairer de plus en plus.

Et puis, j’arrive à ce treizième épisode. Je pleure comme pas possible à l’enterrement d’Hannah. Et puis, la vie à Liberty reprend son cours, après le procès. Les apparences. C’est ce qui me saute le plus aux yeux. Ce qu’on fait toujours dans la vie réelle. On se fit aux apparences. L’apparence que tout va pour le mieux. Alors qu’on allume une flamme et tout peut péter en une fraction de seconde. Et c’est avec cette sensation que j’avance dans ce final. Et puis, il y a LA scène. Celle qui est insoutenable. Celle qui me fait détourner les yeux de l’écran tellement c’est cruel. Celle qui me fait pleurer. Mais pas les pleurs que je lâche sous l’émotion des films, des séries, des lectures. Non, ceux que je lâche quand ça ne va pas dans ma vie. Quand je suis à bout. Quand j’apprends la mort d’un proche. Je lâche ces pleurs, parce que je me sens honteuse d’être spectatrice de cette scène. Parce que je devrais plutôt agir que de rester à regarder. Malheureusement, ça m’est impossible d’agir. Ce n’est qu’une série. Oui, mais des cruautés comme celle-ci, il en existe dans la vie réelle, et c’est insupportable pour moi, de me dire qu’il y a des gens qui ont leur vie réduite à néant à cause de connards pareil.

Cette série me dégoûte, parce qu’elle montre toute la cruauté qu’il peut y avoir dans les établissements scolaires et que bien souvent, ceux qui peuvent mettre fin à tout ça, ne font rien si ce n’est taire ces actes. Dans quel monde vit-on ? Un monde où on ne peut s’imaginer avoir des enfants, par crainte qu’ils ne vivent un enfer pareil ?

Pour autant, j’aime cette série, pour les messages forts qu’elle fait passer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s